Huiles Essentielles

Le bon usage des huiles essentielles

Respect de principes de base

Les huiles essentielles sont de remarquables alliés de votre santé. Leur usage nécessite toutefois le respect de certains principes de base.


1- N’interrompez pas un traitement en cours sans avis médical.

2- Abstenez-vous de tout auto-traitement d’affections sérieuses, surtout si vous êtes allergiques.

3- N’introduisez jamais d’huile essentielle dans vos yeux ou les oreilles.
En cas de projection involontaire, nettoyer vous à l’aide d’un coton imbibé d’huile de cuisine.

4- Le respect des doses conseillées revêt une importance capitale dans l’application des traitements par arômes et huiles essentielles. Respectez-les impérativement:
Voie interne: pas plus d’une goutte de H.E par tranche de 10 kg corporel, soit par exemple:
7 gouttes pour un adulte de 70 kg.

Voie externe : en onction, 5 à 20 gouttes diluées à 10 ou 20% dans l’huile de noisette. Pas de
massage d’huiles essentielles pures de cannelle, girofle, origan, sarriette, thym.
dans un bain, 20 à 30 gouttes diluées dans du dispersarome.

5- Choisissez bien le moyen d’absorption en fonction de vos besoins et sans oublier que la voie externe
est toujours préférable de par le filtrage qu’effectue la peau lors de cette façon de procéder.
De plus, les plantes à huiles essentielles et les H.E à fortiori, ne doivent pas être ingérées
à trop forte dose et sur des périodes trop longues
.

6- Ayez connaissance des plantes irritantes pour la peau et les muqueuses et sachez en user sans en abuser.
Ce sont des plantes très utiles et efficaces contre les affections et contenant des phénols en quantité telles,
cannelle, girofle, origan, sarriette, thym, etc. votre praticien saura vous conseiller à ce sujet.

7- Les huiles essentielles de bergamote et de citron augmente la sensibilité de la peau à la lumière solaire
évitez de vous exposer au soleil après l’application de ses huiles.

8- N’utilisez pas de plantes aromatiques toxiques (camphre, carvone, fenchone, thuyone)
elles contiennent une molécule appelée cétone, nocive pour le système nerveux à doses immodérées.