Gingembre: ses nombreux bienfaits

Teny Malagasy English Version DeutschEspanolItaliano 中国人

 

Gingembre covid-organics

 

Le gingembre est utilisé depuis des siècles dans la médecine occidentale et son utilisation la plus connue est celle de soulager les nausées et les maux d’estomac.

A l’état naturel, c’est sans aucun doute l’un des meilleurs remèdes naturels pour les nausées. Il n’est pas besoin d’en prendre une grande quantité, un petit morceau haché de la taille d’un ongle suffit pour être extraordinairement efficace.

Mais de nombreuses recherches suggèrent que cette racine naturelle a de nombreux autres bienfaits : arthrite, santé du cœur, contrôle du poids ou encore asthme…Découvrez ses qualités.

 

Le gingembre, naturellement anti-inflammatoire

Les propriétés anti-inflammatoires du gingembre en font un allié précieux dans le soulagement de la douleur. Une étude américaine a montré que l’extrait de gingembre a significativement contribué à réduire la douleur au genou de personnes souffrant d’arthrose.
Plus tôt cette même étude a montré que les femmes athlètes prenant trois grammes de gingembre ou de cannelle par jour (moins d’une cuillère à café) ont ressenti une diminution signifficative de la douleur musculaire. Chez les femmes, il réduit les symptômes de crampes menstruelles.
Outre son potentiel pour soulager les douleurs musculaires et articulaires, le gingembre permet de réduire l’intensité des migraines.

 

Gingembre et asthme

Une autre étude récente, qui a été présentée à la conférence internationale de l’American thoracic Society, a constaté que l’association de composés de gingembre à l’isoprotérénol, un médicament contre l’asthme, a amélioré ses effets bronchodilatateurs. Une partie de l’explication de l’action du gingembre sur l’asthme est son activité antioxydante puissante, qui est attribuée à des constituants tels que gingérol, shoagok et zingérone. On pense que ces composés présentent notamment des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques semblables à des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).
Parce que le gingembre améliore la bronchodilatation  peut venir en aide en tant que complément naturel aux médicaments actuellement sur le marché.

Le gingembre pour les nausées et l’inconfort digestif

Le gingembre est merveilleux pour votre tractus gastro-intestinal car il est à la fois carminatif (évacue les gaz intestinaux) et un spasmolytique intestinal (ce qui signifie qu’il prévient les spasmes en apaisant votre tube digestif). Si vous avez le mal des transports ou des nausées (nausées de grossesse, traitement par chimiothérapie…), le gingembre devrait être un aliment de base dans votre alimentation. Les recherches montrent que prendre un gramme de gingembre par jour peut aider à réduire les nausées et les vomissements chez les femmes enceintes. La supplémentation quotidienne de gingembre réduit la sévérité des nausées induites par la chimiothérapie. Le gingembre peut aider à réduire les vomissements et d’autres symptômes du mal des transports.

 Le gingembre peut être utile pour les diabétiques.

Si vous souffrez de diabète ou de pré-diabète, le gingembre peut être intéressant pour vous. Le gingembre peut être à la fois préventif et thérapeutique. Il a été démontré par une étude américaine que la prise de trois grammes de poudre de gingembre sec pendant 30 jours par des diabétiques avait pour résultat une réduction significative de la glycémie, des triglycérides, du cholestérol total et du cholestérol LDL. Le gingembre aurait un effet positif sur le diabète pour plusieurs raisons :

  •     Il inhibe des enzymes dans le métabolisme des glucides
  •     Il augmente la libération d’insuline
  •     Il améliore les profils lipidiques
  •     Le gingembre a également un effet protecteur sur les complications du diabète, en protégeant le foie, les yeux, les reins et le système nerveux central.

Gingembre : sensation de satiété et contrôle de la faim

Un autre avantage de cet épice à la saveur chaude, le gingembre est connu pour améliorer la thermogenèse et réduire la sensation de faim, ce qui en fait un ingrédient de choix dans un programme de perte de poids. Comme le poivre de Cayenne ou le curcuma, le gingembre peut augmenter la thermogenèse dans le corps, où votre corps brûle du carburant comme la graisse pour créer de la chaleur, ce qui évidemment va puiser dans le stockage des graisses. La consommation régulière de gingembre peut augmenter la combustion des graisses jusqu’à 16%.

Encore plus de raisons de manger du gingembre

Le gingembre est un antibactérien à large spectre, antiviral, avec des propriétés antioxydantes et anti-parasitaires, pour ne citer que ses actions les plus courantes. Selon les recherches compilées par GreenMedInfo, le gingembre peut aussi  être utile pour :

–          Améliorer la fonction cognitive chez les femmes d’âge moyen,

–          Protection contre les virus respiratoires

–          Réduire les vertiges

–          Améliorer la digestion des graisses et l’absorption

–          Protéger contre les effets toxiques des produits chimiques environnementaux, tels que les parabens

–          Contribuer à faire baisser le taux de cholestérol

–          Protéger le cœur

Comment utiliser le gingembre ?

Une des façons les plus simples consiste à couper un petit bout de racine de gingembre et de le laisser infuser dans de l’eau chaude avec du thé. Vous pouvez également peler la racine avec un couteau à éplucher, puis émincer (ou hacher) et ajouter le gingembre à vos plats cuisinés.  Vous pouvez également utiliser des compléments alimentaires contenant du gingembre. L’huile essentielle de gingembre pourra être utilisée en cas d’inconfort digestif, de  douleurs menstruelles, de douleurs musculaires ou d’arthrite.